Senza categoria

Anneau de moine (même sans gluten)

500 gr. farine*
70 gr. levure de bière (pour moi seulement 35 gr.)
2 oeufs
2 jaunes d’oeufs (pour moi en total 125 gr. d’oeufs)
140 gr. beurre (pour moi saindoux)
1  et 1/2 càs sucre semoule
300 ml lait (moi 240 gr.)
une pincée de sel
Pour la farce:
270 gr. crème de noisettes Nocciolata Rigoni di Asiago
pour la décoration:
125 gr.  sucre glace (pour moi sans gluten Easyglut)
eau

* Dans ma version sans gluten j’ai utlisé les suivantes farines, copiées du mix de Olga e Manu, pour un total de 450 gr:
250 gr. Farmo Fibrepan Low Protein
120 gr. Aglutèn mix pour pain et pizza
80 gr. Pandea
j’ai ajouté 20 gr. lait en poudre sans gluten et 1 càs de miel

Préparation: 30 min.
L’Aneau de moine est un typique gâteau de la ville italienne de Mantova, préparé par les boulangers et les pâtissiers pendant les fêtes de Noël. C’est un gâteau aux origines allemandes. 
En 1798 la famille de Putscher prépara pour les habitants de Mantova celle qu’on croit une version du Gugelhupf, tipique gâteau haut ressemblant à un savarin.
Pourquoi je vous raconte ça en octobre?
Parce que Rigoni di Asiago nous a lancé un défi pour préparer un gâteau pour Noël. 
Moi j’ai déjà publié les gâteaux qui me rappellent le Noël pour traditions familiales ou inclinaisons personnels (les siciliennes virciddrati, le panettone, le rumain cozonac, l’alsatien Kougelhopf) et pourtant je suis partie à la recherche de quelques chose de particulier, trouvant celui-là.
Pour peur que les habitants de Mantova s’offensent, il faut que je souligne que parmi les recettes trouvées, j’ai choisi celle qui me paraissait pour facile à faire sans gluten. Pour goûts personnels et nécessité du défi je n’ai pas utilisé la farce traditionnelle de noisettes, raisin sec, fruits secs, mais une crème aux noisettes d’excellente qualité (je suis restée tout près non?), pour que aussi mes hommes puissent en manger.
Enfin,
et pas le moins important, j’ai remplacé le beurre avec le saindoux…et je vais vous en dire la raison. Les farines sans gluten ne donnent pas par default un produit à la mie souple et aérée, ils ne durent pas des jours sans durcir; l’emploi du saindoux m’aide à obtenir une mie souple et aérée et aide le gâteau a rester souple un ou deux jours davantage.
Mon anneau n’est pas très haut, il aurait dû l’être le double: j’ai mis la moitié de levure parce que n’étant pas nos farines élastiques  et ayant énduit la pâte d’une farce humide je n’aurais pas pû le laisser pousser 6 heures pour qu’il gonfle outrageusement, la pâte aurait cédée aux bords, chose qui est arrivée quand même malheureusement.
La recette originelle prévoit 2 ou 3 pétrissages faits en  temps différents avec des longues pauses de levage; dans mon cas je n’ai fait qu’un seul pétrissage laissant pousser avant et après le façonnage. 
Si vous voulez suivre la recette de Mantova je vous conseille de la chercher sur internet il y en a de bien faites.
Les
conclusions? mie très souple, saveur exquise sans être trop douce et, étant donné que ce que vous voyez en photo c’est la version sans gluten, je me considère très satisfaite.

Cette recette participe au défi de Rigoni di Asiago « Un Noël au coeur doux« .

Préparation:
– Verser les farines  et le lait en poudre dans le cuve du batteur.
– Ajouter le sucre,  le miel et démarrer la machine.
– Verser doucement le lait dans lequel on a fait fondre la levure et quand il a été bien absorbé, verser peu à la fois les oeufs.
– Laisser pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et homogène et après introduir le saindoux à demi fondu avec le sel.
– Pétrir pas moins de 15/20″ pour que la pâte absorbe le saindoux et redevienne lisse et homogène.
– Laisser pousser pour que la pâte double de volume.

Appuyer la pâte levée sur un plan farinée de farine de riz très fine et dégazer obtenant une pâte lisse.
– Abbaisser la pâte au rouleau en un large rectangle subtile.
– Couper les bords pour qu’ils deviennent uniformes et enduire la surface de crème laissant un cm tout le long du bord sans farce.
– Enrouler la pâte en boudin, lui donner la forme d’anneau et la placer dans un moule à savarin.
– Laisser doubler.
– Cuire en four froid
et porter la température à 200°. Après 25″ baisser la température à
180° e cuire encore 15″ ou jusqu’à ce que la surface ne soit brune.
– Laisser tiédir et démouler.

Verser le sucre glace dans une jatte et le baigner avec deux cuillères d’eau, en ajoutant goutte à goutte s’il le faut pour obtenir une glace pas trop liquide.
– Couler la glace sur le gâteau froid.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Gâteaux de Noël gluten free et mes meilleurs vœux | Ricetta ed ingredienti dei Foodblogger italiani
    24 décembre 2016 at 1:14

    […] L’Anneau de moine est un typique gâteau de la ville italienne de Mantova, préparé par les boulangers et les pâtissiers pendant les fêtes de Noël. C’est un gâteau aux origines allemandes. En 1798 la famille de Putscher prépara pour les habitants de Mantova celle qu’on croit une version du Gugelhupf, tipique gâteau haut ressemblant à un savarin. […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.